Kronos platine analogique

« Time for music », c’est le slogan du sujet qui suit pour débuter en beauté cette semaine.

Il y a des rencontres qui nous propulsent plus loin que nous ne le pensions. C’est précisément ce qui s’est passé lors d’une démonstration hifi haut de gamme chez un revendeur montréalais au cours de laquelle nous avons croisé Louis Desjardins, concepteur de la platine analogique Kronos, entre autre chose.

Louis Desjardins , concepteur et fondateur de Kronos Audio.

Depuis quelques mois déjà, nous avions approché le revendeur, puis le concepteur pour en apprendre plus sur cette platine analogique, qui de notre point de vue revendique des solutions techniques que personne à ce jour n’a mis en pratique et encore moins sur le marché. Ce qui constitue de fait un intérêt majeur pour des gens curieux comme nous et plus encore lorsqu’il s’agit d’analogique. L’herbe étant super verte en bas de chez nous, j’ai pensé qu’il serait bon d’approfondir le sujet.

À noter que cette platine Kronos est fabriquée intégralement au Canada. Nous en avons entendu parlé bien au dela de nos frontières; signe que le marché du haut de gamme est en pleine santé, partout sur la planète, Allélouia mes frères et mes sœurs.

Comme je suis ce que je suis, j’ai accepté avec joie l’invitation de Louis Desjardins pour venir écouter de la musique chez lui, dans son environnement privé, avec ses électroniques et haut-parleurs installés dans son salon familial, pour faire plus ample connaissance avec la Kronos.

Louis Desjardins dans son salon

Convivial et simple, Louis nous a fait découvrir tous les aspects de la conception de sa platine Kronos; bien avant sa naissance physique, en passant par les étapes obligatoires de recherche et développement, qui auront durées près de deux ans dans ce contexte avant de pouvoir présenter un prototype qui ressemblerait à la solution finale.

Deux ans à se demander si la platine trouverait sa place dans un marché confus, bizarre et encombré. Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour avoir la réponse à cette question, puisque les premiers modèles se sont envolés en moins d’une année, suite à la présentation aux salons de Montréal en 2011, Munich 2012 et au CES 2012.

Platine Kronos

Aujourd’hui après une lente évolution, la platine Kronos est arrivée à maturité. Sereinement, sa production croît.

Je me suis entretenu avec Louis Desjardins qui a accepté cordialement de partager quelques informations et répondu à mes questions. Mais avant d’en arriver là, je voudrais vous entretenir de ce qu’est véritablement cette œuvre d’art faite pour écouter les disques vinyles.

Un peu d’histoire

Rien ne prédestinait Louis à devenir ce qu’il est devenu aujourd’hui. Il a une formation en physique des ondes, physique de l’optique et une formation en photographie commerciale. C’est également un mélomane de la première heure. Paradoxalement, cette dernière a pesé lourd dans la balance.

Louis Desjardins a commencé un peu comme tout le monde dans ces mêmes années, avec une platine Thorens 160, puis il décida d’explorer plus avant avec une Linn LP12, une VPI, une Oracle … en les modifiants toutes une à une il se demandait à chaque fois pourquoi le constructeur avait fait tel choix plus qu’un autre, pour en venir peu à peu à décider de ce que lui verrait comme la platinen idéale, du moins pour son usage personnel.

Il savait que pour faire une platine à plateau fixe de type rigide, il faut du poids de la masse, beaucoup de masse pour rendre inerte la table. Mais le poids c’est aussi l’ennemi, comme le disait si bien Collin Chapman en F1. Donc pour construire ce type de platine, c’est lourd et il faut des matériaux spécifiques. Si il y a beaucoup de masse, les vibrations sont elles réellement isolées? Pas vraiment… mais le client final va être rassuré, plus c’est gros, plus c’est lourd, plus c’est cher, plus le produit aura des chances de conquérir une clientèle. Sauf que techniquement, ce n’est pas viable.
Ce n’est donc pas la bonne solution…

Semi suspendue, ce n’est pas encore ça, du fait des contraintes mécaniques et autres problèmes de vibrations.

100% suspendue, c’est LA voie. Quand on y réfléchit, c’est effectivement la solution la plus évidente, sauf que les contraintes liées à ce mode de suspension ont donné du fil à retordre à Louis, mais il est finalement parvenu à une solution pour contrer le phénomène des torsions.

En définitive cela pourrait se résumer assez facilement, tout le secret de la Kronos tient en ces deux principes adoptés.

Sur cette courte vidéo on voit la platine Kronos en fonctionnement. Focus sur le mouvement de ses deux plateaux en rotation inverse et son système de suspension.

Caractéristiques

  • Platine suspendue,
  • Double plateaux en contre rotation.

Mais alors, c’est tout ce qui fait la particularité de cette platine?

Pas exactement…

Comme nous le savons, les force de torsion sont le principal soucis de ce type de platine. Alors, à force d’y penser Louis inventa un principe annihilant les forces de torsion. Il ne lui aura fallu que deux heures pour la concevoir dans sa tête et deux ans pour la concevoir dans la vraie vie.

Platine Kronos

Le but en premier était de faire un produit pour lui même et c’est accidentellement qu’il en est arrivé à la commercialiser, ceci afin de combler une demande de la part de mélomanes qui comme lui semblaient insatisfaits ou du moins toujours en quête de quelque chose qu’ils n’obtenaient pas.

La collaboration active de René Laflamme, preneur de son pour les disques Fidelio a été le catalyseur de cette démarche. Le prototype venait tout juste d’être assemblé et réglé, René a entendu quelques disques sur la Kronos et un mois plus tard il la présentait au SSI de Montréal en 2011.

Le succès a été immédiat, avec un très bon accueil de la presse et du public. Tous ont plébiscité la platine Kronos. On peut dire que l’aventure a véritablement démarré à ce moment là.

Afin de rentrer sur son marché, la Kronos est proposée à 28 000$, sans bras ni cellule. Nous verrons que cette somme correspond véritablement à quelque chose de tangible sur le plan commercial et technique.

Platine Kronos et des triples supports aluminium + phenolic

La Kronos est bâtie sur un châssis fait en trois parties. Poids 100 lbs soit 45,35 kg. Les plateaux en aluminium et phenolic sont des pièces collées et vissées à la clé dynamométrique (24 N/m). Le phenolic est une sorte de composite à base de fibre + résine qui de part ses propriétés mécanique est habituellement employé pour tailler des engrenages.
L’aluminium a été choisi pour son anti résonance.
Full Floating, c’est à dire totalement suspendue, la table est maintenue par 4 colonnes qui intègrent un principe de couplage spécifique.
Les O ring qui sont montés au bout des colonnes et qui suspendent l’ensemble sont fait de silicone, viton plus deux autres composés, ceci afin de résister aux UV et de ne pas craquer avec le temps, solide tout en offrant une grande souplesse.

En fait, pour chaque force il y a une force égale. Il fallait y penser.

Du coup, cette parfaite stabilité est garante d’un bon équilibre sonore. Cette platine Kronos est « simple » mais efficace. Les ajustements sont simplifiés et sont là pour longtemps à moins de bouger la platine sur un autre support, auquel cas il faut refaire les réglages.

Platine Kronos au sein du système de Louis Desjardins

Un mot sur les roulements à billes de l’axe des plateaux. Il s’agit d’un modèle particulier avec une sorte de pas de vis à l’extérieur du roulement qui disperse l’huile, ainsi il y a toujours une continuité de rotation sans à coup, parfaitement fluide.
Le shaft ou axe du pivot central est fait en acier. Le même acier qui est employé dans la fabrication des machineries et outils, c’est ultra dur et traité PVD coating avec une poudre de diamant (-70% de frottement) pour un ajustement ultra précis.

Le moteur DC est fait en Suisse par Maxum, spécialiste qui évolue habituellement dans le milieu de la micro chirurgie et l’aérospatiale. Le système de contrôle de la vitesse est très avancé grâce à l’adoption de deux sensors qui garantissent une parfaite stabilité.

Chaque Kronos est livrée partout sur la planète dans un Fly Case. Il faut compter 30 minutes pour finir de la monter.

Louis Desjardins concepteur de la Kronos

D’où vient le nom Kronos?

Etymologiquement du grec et de la mythologie.
Partant de l’idée qu’en reproduction de musique on est à la recherche de vérité sonore ou du moins des timbres sonores, il n’en fallait pas plus pour aller de l’avant au vu des capacités dynamiques de cette platine.
Avec la Kronos on va plus loin que les « simples » timbres sonores. On est capable d’entendre tous les petits détails contenu sur le support. On peut percevoir l’espace de la musique dans laquelle elle a été enregistrée, on est littéralement transporté au moment où a eu lieu la prise de son.
D’où le nom Kronos, la machine à voyager dans le temps.

Disque écouté lors de notre visite: Tommy Dorsey, big band

Louis, combien d’unités ont déjà été vendues?

25 unités de vendues sur un total de 250.

Quels sont les pays où sont présentement les premières Kronos?

La liste des pays: Canada, Allemagne, Chine, USA, France, Royaume Uni, Thailande, , … reste à rajouter Taiwan (ROC)

De combien de pièces sont composées chaque Kronos?

Environ 125 pieces (sans compter l’électronique).

Disque écouté lors de notre visite: Ray Charles

Mis à part le moteur qui vient de Suisse, le reste des pièces est il 100% du Canada?

Oui, 100% fabriqué au canada, pieces et montage.

Parles nous du futur et de l’évolution de la gamme?

1) stand ultra rigide kronos (dédié à la table) avec power supply intégré.
2) Modèle Sparta à moitié prix ( plus ou moins) … toujours 2 plateaux , système de contrôle simplifié.
3) Phono Kronos à tubes, 2 chassis , qui pourra être intégré au stand.
4) Stands modulaires Kronos (pour amplis, préamplis, etc…)
5) Accessoires OEM (bras de lectures, câbles phono, cellules, etc…)

Disque écouté lors de notre visite: Elton John une ré-édition du catalogue Classic Reissue de monsieur Nelson Poirier

Que vas tu exposer au CES 2013?

1) Salle Lamm (35-305) ; électroniques Lamm (amplis ML3, Phono LP1, préamplificateur signature), meuble critical mass, numérique Neodio. Haut parleurs Wilson. Câbles Kubala Sosna, platine Kronos, bras à déterminer, cellule ZYX Universe2.

2) Salle Scaena: électroniques Veloce, haut parleurs Scaena Iso line Array, numérique DCS, platine analogique Kronos, bras Dynavector dv507, cellule ZYX Universe2 , Cables à déterminer. Introduction du Stand (meuble) Kronos (modèle production).

Disque écouté lors de notre visite: Les Rolling Stones

Accepterais tu de partager tes goûts musicaux?

Opéra: Verdi, Puccini, Mozart, Handel
Symphonique: Brahms, Copeland, Holts, Ravel (sauf Boléro), Rodrigo
Blues,rock (stones, Santana, etc…) , Soul (Ray Charles, Aretha Franklin.début Stevie Wonder)
Jazz: Miles Davis, Anthony Wilson, Dorsey, Ellington, etc…
Disco: Donna Summer… liste non exhaustive.

Louis Desjardins en train de nous parler musique

Conclusion

Il y a des jours comme ça où tout semble nous sourire, que ce soit sur le plan des relations entres humains, de la musique, du matériel hifi, alors oui, nous avons été chanceux d’être invités chez Louis Desjardins.

Alors après tout, vous me direz 28 000$ c’est cher pour le commun des mortels, je vous l’accorde, mais sachez que la Kronos pourrait être vendue bien plus cher encore, sans aucun problème. Face à une concurrence qui ne parvient pas encore à atteindre un niveau de performance aussi élevé. Pourtant les exemples plus chers et virtuellement moins bons ne manquent pas. Louis a tenu à ce que le prix reste qu’il a été décidé au début, mais il travaille déjà sur une solution plus abordable comme nous avons pu le lire plus haut.

Platine Kronos et son Stepup ak audio lab

Pour le moment, Kronos se taille la part du lion, aucun concurrent sérieux à l’horizon, Louis Desjardins vient alors de tracer la voie, tel l’initié. Ainsi les plus ingénieux pourront s’inspirer de ses travaux pour améliorer le principe si tant est que l’on puisse encore le faire.
En passant, le principe de Louis Desjardins est déposé.

Alors la question se pose de savoir pourquoi cet engouement pour l’analogique en 2012?

Les premiers mélomanes, ceux qui aujourd’hui encore ont de l’argent à dépenser dans leur passion de l’audio, contribuent à ce que le marché se développe du fait qu’ils achètent des produits haut de gamme. Nous leur devons beaucoup, c’est grâce à eux que nous avons également un marché de l’usagé en pleine expansion, sans ces gens là, rien ne serait possible.

Quant à savoir pourquoi l’analogique et bien, en ayant interrogé les intéressés il ressort que la musique possède une caractéristique que le numérique parvient difficilement à offrir.
Le cerveau, au travers de l’ouïe, construit une image tri dimensionnelle à partir des sons qu’il reçoit. De fait, on comprendra que les harmoniques sont très importantes. Il faut restituer toutes les harmoniques pour différencier les tons, le type d’instrument, etc… Sans quoi, une trompette pourrait sonner comme une flûte.
C’est là qu’entre en ligne de compte la linéarité de l’analogique. Le sentiment d’espace, où on est en mesure de faire la différence entre une petite et une grande salle. On peut également transposer cette théorie aux électroniques à tubes.

Platine Kronos équipée d’une cellule ZYX Universe 2 sur bras Dynavector

Ceci est une analyse de fond, plus du domaine des perceptions subjectives personnelles au même titre que les différences qui peuvent exister entre un vin et un autre en fonction de sa provenant, du cépage, de la méthode de vinification, millésime, température, verre dans lequel il sera servi, mets avec lequel il sera accompagné… et j’en passe et des meilleures.

Pour les principes techniques mis au point et appliqués à la platine Kronos

Le tout est de savoir percevoir ces nuances, si subtiles soit elles et c’est précisément là où je voulais en venir, il y a autant de différence entre une platine Kronos à 28 0000$ qu’une montre Swatch à 100$ et une Audemars Piguet à 28 000$. Les deux vont vous donner l’heure, mais pas tout à fait de la même façon, ni avec la même précisions. Les matériaux qui les composent ne seront pas les mêmes non plus.

Vous avez parfaitement compris où je voulais en venir. une Kronos et une Rega planar P1, ce sont deux platines tourne disque, là s’arrête l’analogie.

Chose certaine, ces quelques heures en compagnie de Louis Desjardins et de sa Kronos ont été un pur délice.
Pourtant, on ne peut pas dire que je sois le plus fervent défenseur de l’analogique, mais force est de reconnaître que nous avons eu un grand plaisir à partager nos musiques et à les ponctuer de souvenirs que cela nous évoquait. Rien de tel pour nous plonger dans une autre réalité, de s’affranchir de l’aspect purement matériel pour ne se laisser bercer que par l’émotion que sont capables de nous procurer les sons.

Bras Dynavector 507 à deux modules et une cellule ZYX Universe 2.

Lors de notre passage la Kronos de Louis était montée avec un bras Dynavector 507 à deux modules et une cellule ZYX Universe 2.

Le système se composait de:

Enceintes acoustiques Meadowlark blue heron
Amplificateurs Balanced Audio Technology vk150se
Préamp phono Lamm lp2
Stepup ak audio lab
Câbles stage 3 concept ASP
Preampli Nat utopia
Subwoofers REL b2

Enceinte Meadowlark blue heron et subwoofer REL B2

Je ne me serais pas cru capable d’en dire autant à propos d’une « simple » platine analogique et pourtant face à cette mécanique de haute précision qui sait reproduire les sons issus d’un vinyle avec autant de maetria, les mots me manquent.
L’aspect humain étant tout aussi important que la technique, ces quelques heures m’ont fait aimer la musique analogique, ah si j’étais riche :-)

Ce que je peux en dire, c’est que nous avons véritablement vécus une expérience holistique de la musique. Kronos a tenu son pari, chapeau et merci Louis.

Louis Desjardins, concepteur de la platine Kronos (en arrière plan)


Information et contact manufacturier

Concepteur: Louis Desjardins
Kronos Audio
4035 Rue Saint-Ambroise, Suite 414
Montreal, Québec H4C 2E1
Canada
Tél: (514) 939-5770
Pages web: www.kronosaudio.com


Lors de l’écriture de cet article j’ai écouté :

  • Axelle Red, album à tatons,
  • France Gall, album Simple Je, concert à Bercy 93,
  • Tord Gustavsen Ensemble, album Restored, Returned,
  • Diana Krall, album The girl in the other room,
  • We capture the feeling, le sampler Fidelio 2012,
  • David Bontemps, album Vibrations,
  • Ronnie Earl and The Broadcasters, album Still river.

La pensée du moment.

Ce que nos grands parents nous ont dit est la pure vérité. Tu recevras toujours ce que tu souhaites aux autres.
Être heureux n’est pas une affaire de destin, c’est une affaire d’options ou de choix.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bon divertissement.

Cet article a été publié dans Analogique, Dans le salon de ..., Manufacturiers, Reportages avec les mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.